Tenke Fungurume Mining S.A.R.L. publie les Résultats du quatrième trimestre 2013

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lubumbashi, le 31 janvier 2014 : Tenke Fungurume Mining (TFM) est heureux d’annoncer qu’au cours du quatrième trimestre 2013, il a produit environ 50 645 tonnes de cathodes de cuivre et 4 247 tonnes de cobalt métal sous forme d’hydroxyde de cobalt. Pour l’exercice 2013, TFM a produit environ 209 774 tonnes de cathodes de cuivre et 12 751 tonnes de cobalt métal sous forme d’hydroxyde de cobalt.

Au quatrième trimestre 2013, la société a payé un montant net d’environ 63 millions USD au titre d’impôts et paiements connexes au Trésor public et à d’autres services administratifs publics de la République Démocratique du Congo (RDC). Pour l’exercice 2013, ces paiements ont atteint un total de 173 millions USD. Tous les paiements sont conformes aux lois de la RDC. Depuis le démarrage du projet en 2006, ces paiements ont représenté un total d’environ 890 millions USD, répartis comme suit :

o 208 millions USD au titre de cotisations sociales et autres obligations sociales connexes, dont 9 millions USD payés au quatrième trimestre 2013 ;

o 278 millions USD au titre de droits de douane et droits connexes, dont 26 millions USD payés au quatrième trimestre 2013 ;

o 370 millions USD au titre de redevance et autres obligations fiscales, dont 28 millions USD payés au quatrième trimestre 2013 ;

o 34 millions USD au titre de permis de travail, visas et autres paiements connexes, dont 0,2 millions USD payés au quatrième trimestre 2013.

L’investissement cumulé de TFM dans le projet atteint environ 3 milliards USD et représente l’investissement privé le plus important dans l’histoire de la nation. En 2013, TFM a terminé sa deuxième phase d’expansion qui comprend l’optimisation de l’usine actuelle et l’augmentation des capacités de la mine, du broyeur ainsi que la capacité de traitement. Les nouvelles installations de broyage se comportent bien, avec une capacité moyenne, au quatrième trimestre, de 15 300 tonnes par jour. La fin des travaux de construction de la deuxième usine d’acide sulfurique est prévue en 2016.

Les opérations actuelles donnent de l’emploi à environ 3 400 employés permanents et 3 700 contractants. Environ 98 % des employés sont des citoyens congolais.

TFM continue à se livrer aux activités de forage, à des analyses d’exploration et à des tests métallurgiques pour évaluer le potentiel de ce district minier très prometteur de Tenke Fungurume. Ces analyses sont incorporées dans nos plans futurs d’évaluation de nos opportunités d’expansion. TFM espère que les volumes de production du projet continueront à s’étendre sensiblement avec le temps.

La société a également fait des investissements importants dans le domaine du développement communautaire. Depuis 2006, TFM a financé pour un total de 77 millions USD des projets de développement communautaire, dont 9 millions USD durant le quatrième trimestre 2013, qui comprend le personnel engagé dans le programme et les coûts administratifs. En outre, depuis le début de la production commerciale, TFM a consenti 0,3 % des revenus nets de la vente des métaux pour financer le Fonds social communautaire TFM. Depuis le lancement de la production, les contributions engagées dans le Fonds s’élèvent à 15,7 millions USD. Le Fonds social communautaire TFM est dirigé par des représentants des communautés de Tenke et de Fungurume, de la province du Katanga et de TFM, qui gèrent ce Fonds pour des projets de développement communautaire.

Dans l’ensemble, les paiements de taxes, les primes de cession, les paiements d’actifs, les contributions au développement communautaire et les contributions au Fonds représentent une somme d’environ 1 milliard USD en contributions financières et contributions au développement communautaire consenties par TFM pour la RDC. Au regard des termes fiscaux prévus dans sa convention minière, TFM estime à plus de la moitié les retombées économiques générées par le projet, qui restent en RDC au titre de taxes, redevances et droits et, considérant les retombées économiques issues de la fourniture des services au niveau local (exemple : achats de l’énergie de la SNEL), plus des deux tiers des retombées du projet restent au pays. En sa qualité de plus grand producteur de cuivre de la RDC et avec des perspectives de croissance et de succès constants, TFM est fier de contribuer à la croissance de cette nation dynamique.

Related posts

Leave a Comment