Eric Monga, Nouveau Président du Patronat Katangais

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eric Monga Mumba Sombe, c’est l’actuel président provincial de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) du Katanga.  Il a été élu  le vendredi 29 mars dernier par le hommes d’affaires affiliés à la FEC Katanga. Il sera secondé par deux adjoints qui ont été aussi élus. Il s’agit de Patrick Muland Kabey de la société pétrolière Mulykap  Sprl et de Jean Coundouris du Groupe Hyper-Psaro.

C’est Monsieur Adrien Lutuba , Délégué et Représentant de l’Administrateur général de la FEC, qui a supervisé ces élections qui ont porté Eric Monga aux commandes du syndicat du patronat au Katanga. Les présidents des différentes commissions ont été aussi connus. L’assemblée les a cooptés au regard de critères clairement définis. La présidence de commission des Finances a été confiée à la BCDC, celle des Mines à SSM Sprl (Société des surveillance des Mines). Trade Service Sprl, Hyper-Psaro, Mulykap Sprl ont respectivement pris les commissions de Services, Manufacture et Energie.

Ce comité a l’avantage d’être piloté par un jeune patriote dynamique, plein d’initiatives  ayant une grande notoriété par  son esprit managérial, sa probité intellectuelle et morale, son savoir-faire et sa rigueur assisté par un autre jeune manager et par un vieux routier des affaires qui est d’office Conseiller et encadreur.

Mandataire en mines et carrières, Eric Monga est un fin stratège et négociateur qui a un carnet d’adresses fourni. Il a eu à le démontrer tout au long de sa trajectoire professionnelle qui ne tarit d’éloge au niveau national et international. Licencié en économie, ancien de la Banque centrale, Eric Monga a été Conseiller du premier Gouverneur du Katanga sous M’zee Laurent Désiré Kabila avant de créer Trade Service Sprl qui est une grande agence du pays en matière notamment de négoces, études et fiscalité, mandataire en mines et carrières.

Eric Monga a une difficile et lourde tâche de redorer le blason du patronat katangais, regagner la confiance des hommes d’affaires et sociétés qui ne croyaient plus en la FEC à cause de la gestion précédente. il doit mobiliser les énergies et rassembler davantage pour la défense des intérêts de tous les opérateurs économiques, la création d’emplois, l’assainissement du climat des affaires, etc.

Qui est le nouveau Patron des Patrons Katangais?

Eric Monga Mumba Sombe, marié est père, est Licencié en Sciences économiques de l’Université de Kinshasa. Président Provincial de la Chambre des Mines à la FEC (Fédération des Entreprises du Congo) avant son élection, il est mandataire en mines et carrières depuis 2001.

En 1993, il fut fonctionnaire à la Banque Centrale, responsable adjoint du Bureau d’études et de change, puis devint titulaire en 1994. De 1995 à 1997 il gère le service de supervision bancaire, en 1998 il est détaché au Gouvernorat du Katanga comme conseiller économique.

En 2001, il crée à Lubumbashi – sa ville natale – Trade Service Sprl, un bureau de conseil fiscal aux entreprises, qu’il assiste également dans leurs démarches auprès des institutions et administrations.

Dès 2002, lors de l’élaboration du code minier, à laquelle il a contribué de manière officieuse, il prend conscience du potentiel du secteur et prospecte les entreprises minières. Un succès. L’effectif de Trade Service, qui a ouvert des succursales, est passé de 2 à 64 employés aujourd’hui. Loin de s’arrêter là, Éric Monga a créé en 2008 la Société de surveillance minière (SSM), un laboratoire d’analyses dont le siège est à Likasi.

Il emploie 90 personnes et porte une attention particulière à la formation de ses ingénieurs et chimistes, ainsi qu’à la mixité des équipes, constituées d’anciens cadres de la Générale des carrières et des mines (Gécamines) et de jeunes diplômés de l’université de Lubumbashi.

En 2012, avec le soutien des quelques experts, il crée à New-York DRCMCS dont il est Directeur Exécutif, un Cabinet indépendant de conseil minier, qui offre un large éventail de services exclusivement destiné à l’industrie minière et métallurgique internationale, ainsi qu’aux sociétés affiliées à l’exploitation des matières premières, principalement en République Démocratique du Congo.

Par Precious F. Kanambuj

Related posts

Leave a Comment